Breaking News

Samuel Eto'o parle de la défaite de Hayatou : « Je ne suis pas contre le Président Issa Hayatou » (Vidéo)

Samuel Eto'o Invité spécial du journal de 19h 50 sur Canal 2 international mardi 21 mars - Capture Ecran


Invité spécial du journal de 19h 50  sur Canal 2 international mardi 21 mars, le nouvel ambassadeur du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (Unicef) a réagi publiquement pour la première fois sur la défaite surprise de son compatriote Issa Hayatou à la tête de la CAF.



« Il faut féliciter le Président Issa pour ce qu’il a apporté au niveau international pour le football africain et personne ne peut nier ça », a confié en direct, le goleador Camerounais au journal de canal 2 international. Il refuse également d’avoir pris parti contre Issa Hayatou avant/lors de l’élection contre le malgache Ahmad Ahmad. « Certain ont critiqué un peu une de mes sorties en disant que j'étais contre le président. Je ne suis pas contre le Président Issa Hayatou. Le Président a travaillé, mais il y a des jeunes qui arrivent qui ont de nouvelles idées. Si le Président avait été réélu, ce qu'on souhaitait c'est que ces jeunes soient écoutés »,  a précisé l’attaquant d’Antalyspor à Rodrigue Tongué.
En effet, après son interview accordée à jeune Afrique et publiée le 10 mars - 06 jours avant l’élection à la CAF - beaucoup avaient estimé que la superstar camerounaise avait souhaité voir un nouveau visage à la présidence de l’instance suprême du football africain. « Tenter autre chose à la tête de la CAF n’est pas une mauvaise idée… », avait suggéré l’ex-capitaine des lions indomptables du Cameroun avant l’élection du 16 mars dernier. Samuel Eto’o continuait en expliquant que , «Issa Hayatou a beaucoup fait pour le football africain. Et je pense qu’il songe à sa propre succession, pour pérenniser le bon travail qu’il a abattu».
Le quadruple Ballon d’Or africain qui est au Cameroun depuis le mardi 21 mars pour mener une action de plaidoyer et participer à l’amélioration de la situation des enfants camerounais pour le compte de l’UNICEF,  a animé en matinée au Palais des sports de Yaoundé une causerie éducative avec les jeunes de Yaoundé et de ses environs (près de 5000 jeunes). « C’est un grand honneur pour moi, et une responsabilité importante d’être l’ainé de cette jeunesse sans voix, de ces jeunes filles abandonnées à elles-même… Aujourd’hui nous allons lutter pour que ces jeunes ne perdent pas espoir», a expliqué Samuel Eto’o au journal de Canal 2 international.



Avec Le Bled

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Samuel Eto'o Fils: la légende camerounaise continue.... Copyright © 2005 - 2017

Fourni par Blogger.
Tous droits reservés.